21 juin : Faites de la musique, Fête de la Musique

Cela fait 36 ans maintenant que l’on célèbre la musique dans les différentes villes françaises. Et cette fête a lieu chaque année au même moment : le 21 juin. De nombreux concerts gratuits sont organisés, aux styles musicaux divers. La France propage cette fête dans d’autres pays, notamment en Amérique latine avec le soutien des ambassades de France et de l’Alliance française.

Une fête qui a 36 ans

En octobre 1981, Jack Lang, alors ministre de la Culture, nomme Maurice Fleuret comme Directeur de la musique et de la danse au sein du ministère. Ce dernier souhaite apporter une culture musicale où plusieurs genres se rencontrent sans instaurer de hiérarchie. À ce sujet, il disait: « la musique sera partout et le concert nulle part ». Un an après, une enquête sur les pratiques culturelles des Français (réalisée par le service des études et de la recherche du ministère de la Culture) révèle qu’un jeune sur deux joue d’un instrument et que seulement une minorité de Français se sent concernée par les manifestations musicales organisées.

Jack Lang, l’architecte-scénographe Christian Dupavillon et Maurice Fleuret veulent remédier à cela en introduisant une fête populaire où les musiciens pourront s’exprimer. La journée du passage à l’été, le 21 juin, est choisie car il s’agit du jour le plus long en France. La Fête de la Musique apparaît pour la première fois le 21 juin 1982. Un slogan découle du jeu de mots : « Faites de la musique, Fête de la Musique » qui appelle les artistes à jouer ce jour-là.

Fête de la Musique à Paris, France, 2017.

Fête de la Musique à Paris, France, 2017.

Un exploit inattendu

Folklorique, la préparation se fait sans organisation précise. Les institutions préviennent des acteurs de la vie sociale, politique et musicale française puis placardent les murs d’affiches pour avertir de l’évènement. Finalement, c’est une grande surprise car des milliers d’initiatives se développent dans tout le pays de façon totalement gratuite et libre. Des musiciens occupent les rues, parcs, kiosques, jardins et gares.

Lors d’une interview au magazine Télérama, le 15 juin 1983, Maurice Fleuret racontait qu’ « il fallait un événement qui permette de mesurer quelle place occupait la musique dans la vie individuelle et collective (…) Une fête non directive, qui rassemble tous les Français pour qui la musique compte ».

Fête de la Musique à Paris, France, 2017.

Fête de la Musique à Paris, France, 2017. - Fête de la Musique à Paris, France, 2017.

La fête française s’exporte

Forte de son succès, la Fête de la Musique s’exporte dans toute l’Europe dès 1985 avec l’Année européenne de la musique. Berlin, Budapest, Barcelone, Budapest, Istanbul, Liverpool, Luxembourg, Rome, Naples, Prague, la Communauté Française de Belgique, Santa Maria da Feira (Espagne) deviennent partenaires de la manifestation culturelle et signent en 1997 la charte de « La Fête européenne de la Musique » à Budapest.

Née en France, la Fête de la Musique est désormais reconnue internationalement et célébrée dans 85 pays. Elle a permis l’essor des musiques du monde, musiques traditionnelles remodelées avec modernité, mais a également donné naissance au rap, à la techno et à de multiples musiques urbaines. Aujourd’hui, elle s’étend aux prisons, hôpitaux, écoles, etc. Cette année par exemple, l’hôpital parisien des Quinze-Vingts ouvre ses portes à un concert de variété.

Même si la fête française s’est exportée, c’est grâce aux ambassades de France et Alliances françaises à l’étranger que l’Amérique latine peut en profiter. Si la date est fixée au 21 juin en métropole, elle est indéterminée dans le continent américain, débutant une semaine avant dans certains pays ou s’arrêtant 7 jours après dans d’autres.

Fête de la Musique à Cali, Colombie et à La Paz, Bolivie, 2017.

Fête de la Musique à Cali, Colombie et à La Paz, Bolivie, 2017. - Fête de la Musique à Cali, Colombie et à La Paz, Bolivie, 2017.

La fête de la Musique en Amérique latine

Au Pérou, la Fête de la Musique s’opère les 20 et 21 juin depuis 2013. Organisée par l’Ambassade de France au Pérou, l’Alliance Française et l’organisation musicale El Patronato musica, elle permet la représentation de différents styles de musique et convoite plusieurs générations à participer. Interviewé par le magazine Péru 21, le directeur de l’Alliance Française de Lima, Yohann Turbet Delof, explique que « c’était une idée subversive finalement car on a autorisé pendant la nuit du 21 juin (…) que des personnes sortent dans la rue là où la musique se répandait : bars, places, parcs et sans limites d’heures, sans vacarme et sans sélection».

Pour la onzième année consécutive, l’Alliance française au Mexique organise cette fête dans la ville de Mexico. Ici, la date varie en fonction des partenariats et pour cette année, elle a lieu les 15 et 16 juin. La fête est célébrée dans plusieurs lieux : Cineteca Nacional, Museo del Chopo, Teatro Lúcido, Museo Franz Mayer, Museo Nacional de San Carlos, Biblioteca México, Bajo Circuito, Bandini Espacio Cultural et l’Instituto italiano de cultura CDMX. Pour la première fois cette année, l’un des groupes recevra un prix lui donnant l’occasion d’enregistrer un album.

L'artiste français Broken Back jouera à la Fête de la Musique 2018 à Bogotá, en Colombie.

L'artiste français Broken Back jouera à la Fête de la Musique 2018 à Bogotá, en Colombie.

La Colombie célèbre la Fête de la Musique depuis 15 ans. Programmée par l’Alliance française et soutenue par l’Ambassade de France et l’Institut français de Colombie, elle a lieu dans les villes phares du pays : Bogotá, Barranquilla, Medellín, Cali, Pereira, Manizales, Bucaramanga, Carthagène et Armenia. « Les formats varient en fonction des villes » informe la chargée culturelle de l’Alliance Française à Bogotá, Morgiane Laïb. Dans la capitale, une grande scène reçoit plusieurs artistes français et colombiens alors que dans les autres villes, ce sont plusieurs scènes qui lancent un appel à candidatures auprès d’artistes locaux. Là aussi la fête n’est pas forcément honorée le 21 juin et se déroule les jours qui précèdent ou qui suivent en fonction des disponibilités des artistes.

Le public en France ou en Amérique latine pourra profiter des multiples concerts tenus le 21 juin, une occasion d’écouter divers styles musicaux et de découvrir de nouveaux artistes gratuitement. En attendant, des playlists spécial Fête de la Musique sont disponibles. De quoi se laisser porter par des sons sélectionnés par l’Institut du monde arabe mais aussi par le magazine Rolling Stone, le site d’électro Tsugi ou encore Trax magazine.